CNRD
Centre National Ressources Douleur
Envoyer par mailImprimer
Douleurs : Évaluation - Diagnostic - Traitement

Consensus multidisciplinaire d’experts en douleur et gériatrie : utilisation des antalgiques dans la prise en charge de la douleur de la personne âgée (hors anesthésie)


Multidisciplinary consensus of experts in pain and geriatrics: Use of analgesics in the management of pain in the elderly (excluding anesthesia)


Type de document : Article
Auteur(s) : Capriz, Françoise / Chapiro, Sylvie / David, Laurence / Floccia, Marie / Guillaumé, Cyril / Morel, Véronique / Berlemont, Christine / Gautier, Jean-Michel / Hérisson, Brigitte / de Montgazon, Géraldine / Poulain, Philippe / Pickering, Gisèle
Nom : Douleurs : Évaluation - Diagnostic - Traitement
Date : 2017
Volume : 18
Numéro : 5
Pages 234 - 247
DOI : https://doi.org/10.1016/j.douler.2017.07.007

Mots clés : personne âgée fragile / antalgique / recommandation / autonomie / consensus d'experts

Lien vers le document : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1624568717301051 -----> voir aussi ----> https://www.em-consulte.com/article/1178803/article/consensus-multidisciplinaire-d-experts-en-douleur-

Résumé/présentation :

Introduction :

La douleur est très fréquente chez la personne vieillissante et il est estimé que 40 à 75 % de personnes vivant à leur domicile et près de 90 % en institution souffrent de douleur chronique. Les patients de plus de 85 ans se présentent 4 fois plus souvent aux urgences que les patients de 50 ans et beaucoup d’entre eux ont une douleur aiguë et un déficit cognitif. La douleur est souvent sous-évaluée et sous traitée principalement en ce qui concerne les douleurs abdominales, les lombalgies les fractures et autres traumatismes. La polymédication, les comorbidités et les effets indésirables des médicaments augmentent avec l’âge et sont allés croissants chez la personne vieillissante au cours des 20 dernières années, en dépit des améliorations de prise en charge en gériatrie. Paradoxalement, les antalgiques, en particulier les opioïdes demeurent sous-utilisés, et la douleur insuffisamment traitée. Une pathologie douloureuse aiguë ou sa chronicisation peuvent mettre à l’épreuve la résilience de la personne âgée et entraîner une cascade délétère vers un déclin fonctionnel et une perte d’autonomie. Les traitements de la douleur chez le sujet âgé sont les mêmes que chez le patient plus jeune mais ne sont pas toujours adaptés de manière adéquate, le plus souvent par méconnaissance des modifications pharmacologiques liées à l’âge, des mécanismes physiopathologiques en cause, des effets indésirables, des interactions médicamenteuses potentielles ou du fait de la non-détection d’une douleur avec un recours trop rapide à des psychotropes ou encore de la non-compréhension du patient. De nombreux consensus d’experts concernant la prise en charge de la personne âgée ont été publiés au niveau international, mais en France, les dernières recommandations publiées datent de plus de 15 ans. Ce consensus d’experts en douleur et en gériatrie, issus de plusieurs sociétés savantes : la Société française d’étude et de traitement de la douleur (SFETD), la Société française de gériatrie et de gérontologie (SFGG), la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP), l’Association francophone des soins oncologiques de support (AFSOS), vise à proposer des recommandations d’utilisation des antalgiques chez la personne âgée, en particulier les patients fragiles, isolés ou en grande dépendance. Méthode Ce travail est basé sur l’analyse des recommandations internationales publiées à ce jour, des résumés des caractéristiques du produit (RCP) des molécules et de l’avis des experts dans le champ de leurs compétences.


Auteurs, éditeurs


Notice n° 8971, créée le 16/09/2021, mise à jour le 11/04/2023