CNRD
Centre National Ressources Douleur
Export bibliographique
Télécharger
Envoyer par mailImprimer

L'apport de la Médecine Narrative


Type de document : Actes de congrès
Auteur(s) : Aslangul, Elisabeth / Abgrall, Gaëlle
Congrès : Douleur provoquée par les soins - 15ᵉ journée de l'ACNRD
Date : 15/10/2020
Lieu : Espace Charenton, Paris

Mots clés : médecine narrative / récit / écoute / écriture / acte de congrès / Journée de l'A-CNRD

Pr. Elisabeth Aslangul, médecin interniste, AP-HP, Hôpital Louis Mourier, Colombes (92)

Dr. Gaëlle Abgrall, psychiatre, AP-HP, Hôpital Necker-Enfants Malades, Paris (75)

La Médecine Narrative est une discipline développée par le Pr. Rita CHARON, interniste, depuis les années 2000 à Columbia University, New York, USA. Le but de cette discipline, dont l’exercice peut être protéiforme, est de redonner une place prédominante aux récits portant sur des patients ou leurs pathologies. Ainsi, outre le rôle technique et scientifique, le soignant développe un autre lien avec la personne malade, s’ouvre vers l’empathie pour la personne malade afin que l’exercice du soin se réhumanise. Les médecins, et plus largement les soignants, doivent être en mesure de développer leur capacité d’écoute (et de lecture) afin de mieux comprendre leur patient. L’écriture est un outil pour développer sa capacité d’écoute, et donc d’empathie.

L’exercice de la Médecine Narrative a pour objectif premier de faciliter la communication entre le patient et le soignant, et elle permet également de tisser un lien entre les soignants, ou encore entre apprenant et professionnels du soin.

La pratique de la Médecine Narrative doit permettre de mettre à jour des éléments enfouis d’un récit relatant une situation difficile, le plus souvent source de souffrance pour son auteur. L’analyse de ces éléments est faite lors de séances de groupe. Ainsi, les patients peuvent éprouver le besoin d’écrire sur leur maladie et sa prise en charge. Les soignants sont invités à écrire eux-mêmes sur les prises en charge, particulièrement celles qui les ont mises en difficulté ou en questionnement. Ces écrits pourront être relus par les auteurs eux-mêmes à distance de l’évènement générateur, et relus par des pairs ou collègues lors de séances d’écriture de Médecine Narrative.

L’écriture permet de figer une situation ou un ressenti, et ainsi de pouvoir l’analyser à distance de l’évènement. L’écriture en elle-même, impose un temps de réflexion plus long que l’expression orale. Elle permet une retranscription plus fidèle d’une situation, avec un style d’expression plus facilement analysable à distance.

La pratique de la Médecine Narrative s’appuie sur des séances de groupe, avec le respect total de la confidentialité. Sans être linguiste ou professeur de littérature, l’appropriation d’une grille de lecture permet à chacun d’analyser un texte quant à ses spécificités grammaticales et littéraires. Cette analyse dévoile souvent des éléments importants du récit, sans qu’ils soient explicités clairement. Ce décryptage et l’échange entre professionnels sont sources d’apaisement et/ou de réassurance quant aux difficultés professionnelles traversées par les membres du groupe. In fine, l’exercice professionnel futur du soignant sera facilité par ces échanges, qui peuvent être utiles pour des situations futures.



Notice n° 8779, créée le 01/06/2021, mise à jour le 11/04/2023