CNRD
Centre National Ressources Douleur
Envoyer par mailImprimer
Actus CNRD 1000

Hypnose aux urgences


Type de document : Actes de congrès
Auteur(s) : Weber, Sandrine / Guler, Nazmine
Congrès : Douleur provoquée par les soins - 12ème journée de l'A-CNRD
Date : 12/10/2017
Lieu : Faculté de Médecine des Saint-Pères, Paris

Mots clés : urgences / hypnose / méthode non pharmacologique / effraction cutanée / Journée / CNRD


HYPNOSE AUX URGENCES
Dr. Sandrine Weber, Dr. Nazmine Guler
CHR de Metz-Thionville (57)

I Hypnose et Neurosciences

Les techniques d’imagerie utilisant la caméra à positron, la résonance magnétique nucléaire fonctionnelle (RMNF), ainsi que l’étude des potentiels évoqués en réponse à des stimuli douloureux ont permis d’améliorer la compréhension des voies de la douleur. (1)

La douleur s'accompagne de l'activation d'un réseau de structures cérébrales incluant le thalamus, le cortex somato-sensoriel primaire et secondaire, l'insula et le cortex cingulaire antérieur.

Plusieurs études d'imagerie cérébrale fonctionnelle démontrent que des suggestions hypnotiques d'analgésie produisent une diminution significative dans l'activité de ces régions. (2, 3, 4, 5,6)

Ainsi, Rainville et Price ont montré que des suggestions visant spécifiquement l'intensité sensorielle de la douleur peuvent affecter l'activité dans le cortex somato-sensoriel primaire, alors que des suggestions visant à atténuer spécifiquement le désagrément de la douleur agissent spécifiquement sur le cortex cingulaire antérieur, traditionnellement associé aux émotions.(7,8,9) L'hypnose est donc susceptible d'entraîner des modifications sensorielles et émotionnelles.

II Pourquoi l’hypnose aux urgences en particulier ?

Car c’est avant tout un excellent moyen de communication notamment auprès de patients en détresse dans un contexte d’urgence ressentie et un outil qui permet aux soignants de rajouter du confort personnel dans leur travail.

Les urgences sont l’endroit idéal pour pratiquer, les résistances des patients y sont au plus bas.

La croyance du patient en l’hypnose n’est pas un prérequis à son adhésion et à l’efficacité de cette technique.

L’hypnose est une technique qui prend en charge la douleur et le stress en général qu’il y ait un geste technique à réaliser ou non. (10)

  1. Indications :

-Les réductions de fractures et de luxation d’articulations
- Les sutures
- Les ponctions lombaires, pleurales, veineuses ….
- Les drains thoraciques
- Gestion du stress et de la douleur en toutes circonstances en pré-hospitalier (ex : coronarien, polytraumatisé…)
- Gestion du stress de l’appelant au centre 15.

  1. Contre-indications

- Pathologies psychiatriques décompensées

- Prise de toxiques (alcool, stupéfiants, sédatifs…)

Références bibliographiques

  1. Crawford HJ, Knebel T, Kaplan L, et al: Hypnotic analgesia: 1. Somatosensory event-related potential changes to noxious stimuli and 2. Transfer learning to reduce chronic low back pain. Int J Clin Exp Hypn 1998;46: 92-132
  2. Faymonville ME, Laureys S, Degueldre C, DelFiore G, Luxen A, Franck G, et al. Neural mechanisms of antinociceptive effects of hypnosis. Anesthesiology. 2000;92(5):1257-1267
  3. Hofbauer RK, Rainville P, Duncan GH, Bushnell MC. Cortical representation of the sensory dimension of pain. J. Neurophysiol. 2001;86(1):402-411
  4. Rainville P, Duncan GH, Price DD, Carrier B, Bushnell MC. Pain affect encoded in human anterior cingulate but not somatosensory cortex. Science. 1997;15;277(5328):968-971
  5. Wik, Fischer, Bragée, Finer, Fredrikson. Functional anatomy of hypnotic analgesia: a PET study of patients with fibromyalgia. Eur J Pain. 1999;3(1) :7-12
  6. Willoch F, Rosen G, Tölle TR, Oye l, Wester HJ, Berner N, et al. Phantom limb pain in the human brain: unraveling neural circuitries of phantom limb sensations using positron emission tomography. Ann. Neurol. 2000;48(6):842-849
  7. Rabkin SW, Boyko E, Shane F, Kaufert J. A randomized trial comparing smoking cessation programs utilizing behaviour modification, health education or hypnosis. Addict Behav. 1984;9(2):157-173
  8. Rainville P, Carrier B, Hofbauer RK, Bushnell MC, Duncan GH. Dissociation of sensory and affective dimensions of pain using hypnotic modulation. Pain. 1999;82(2):159-171
  9. Rainville P. Hypnosis and the analgesic effect of suggestions. 2008;134(1-2) :1-2
  10. Ulman LS, Chambers CT, McGrath PJ, and Kisely S. A systematic review of randomized controlled trials examining psychological interventions for needle-related procedural pain and distress in children and adolescents: an abbreviated Cochrane review. J Pediatr Psychol 2008;33:842-54


Notice n° 1692, créée le 31/10/2017, mise à jour le 11/04/2023